Vaincre l’anxiété et guérir de ses traumatismes

J’ai regroupé sous le titre “Anxiété et traumatismes” diverses souffrances mentales liées à une forme de peur diffuse, qui se manifeste dans la vie quotidienne mais non ciblée sur un élément en particulier (au contraire des phobies). J’y ai rattaché les effets des traumatismes car, bien souvent, un événement émotionnellement intense se trouve à l’origine indirecte de nos peurs.

Les troubles liés à l’anxiété sont nombreux et, malheureusement, particulièrement d’actualité. Notre style de vie effréné nous donne l’impression de perdre le contrôle. Il peut générer divers symptômes comme des crises d’angoisse, des tics nerveux, des cauchemars et des insomnies… pour n’en citer que quelques-uns.

Heureusement, les techniques de thérapie comportementales et cognitives (TCC) auxquelles se rattachent la PNL et l’hypnose que je pratique sont scientifiquement reconnues depuis une vingtaine d’années comme étant les méthodes les plus efficaces pour guérir durablement les souffrances liées à l’anxiété.

Guérir d’un traumatisme par l’hypnose

Qu’est-ce que le stress post-traumatique ?

Nous sommes hélas parfois confrontés à un événement dont la charge émotionnelle est si forte qu’elle affecte profondément et durablement notre personnalité. La personne affectée se voit continuellement tourmentée par le souvenir douloureux du trauma qu’elle a vécu, par un passé qui continue à inonder et submerger le présent de peur, de douleur et de colère.

Pour les traumatismes légers à moyen, certaines techniques de PNL ont des effets quasi miraculeux, permettant de briser en moins d’une demi-heure le lien entre le film de l’événement et l’émotion négative associée. La personne, qui ne pouvait raconter son histoire sans fondre en larmes, se découvre ainsi pouvoir enfin en parler normalement, libérée définitivement de cette charge émotionnelle.

Lorsque le stress post-traumatique est particulièrement fort, le travail du thérapeute doit s’orienter vers le déblocage des ressources que le traumatisme a momentanément paralysées, et de repositionner le passé dans sa place adaptée qui est, justement, le passé.

De plus, la victime apprend à vivre avec ses angoisses, ses cauchemars, et elle développe toutes sortes de stratégies pour souffrir le moins possible comme éviter les lieux, les objets, les situations, et les personnes qui lui rappellent ce qui est arrivé. Cela a tendance à augmenter les réactions de peur, celles-ci n’étant pas affrontées.

Se pose également la question du sens : comment donner du sens à ce qui est arrivé ? Il n’est pas rare que les victimes remettent en cause leur sentiment de confiance et d’estime de soi.

Finalement, une victime de traumatisme a tendance à demander de l’aide et de la réassurance, se faisant accompagner par une personne disponible pour la rassurer en cas de besoin. Malheureusement cette stratégie a surtout pour effet de confirmer son incapacité à affronter seul(e) les situations redoutées et à en gérer les conséquences.

Comment traiter un stress post-traumatisme par l’hypnothérapie ?

A ce stade, le thérapeute est face à un client connaissant parfaitement la cause de son problème puisqu’il la revit constamment sous forme d’images, de sons, de sensations, de pensées obsessionnelles ; mais le client se trouve totalement bloqué et paralysé au niveau émotionnel. Il veut changer mais n’arrive pas à le faire. Et toutes les rationalisations du monde ne permettent pas de surmonter la situation car c’est son outil de survie.

La thérapie consiste alors à combiner l’hypnose avec une approche stratégique visant à conduire la personne à réaliser des expériences concrètes de dépassement de son problème. Ces expériences concrètes produiront tout d’abord un changement au niveau des sensations et perceptions du client, ce qui donnera ensuite lieu à des comportements différents, lesquels aboutiront finalement à une modification au niveau du raisonnement.

Vaincre l’anxiété et les crises d’angoisse par l’hypnothérapie

L’anxiété peut être décrite comme un sentiment de peur généralisée. Elle s’auto-alimente avec les préoccupations et les pensées négatives. Notre pensée se remplit de prévisions plus ou moins catastrophiques. Les réactions corporelles à cette montée d’adrénaline et de cortisol vont d’une augmentation du rythme cardiaque à des nausées, perte d’appétit, insomnies… ce qui ne nous aide pas à retrouver le calme.

Notre cerveau réagit à ce qu’il perçoit comme des menaces ; elles sont parfois réelles, mais souvent aussi créées par notre imagination en tant que “scénario du pire”. Encore une fois notre cerveau réagit de la même façon, que les menaces soient réelles ou imaginées.

L’hypnothérapie va utiliser ce même pouvoir de l’imagination, mais en le mettant au service de pensées positives. Ce qui va marcher le mieux dépendra de la nature de votre anxiété et de votre contexte personnel. Le thérapeute va s’attacher à amplifier votre confiance en vous, réduire les émotions de peur et de préoccupation intense, et promouvoir votre capacité à changer. Il s’agit de vous aider à retrouver un état d’esprit relaxé, débarrassé des émotions négatives intenses qui accompagnent l’anxiété, afin que vous retrouviez votre capacité à résoudre au mieux la situation en faisant des choix.

Comprendre et gérer le stress

Nombre de mes clients viennent pour un problème lié au stress qu’ils vivent au quotidien. Nous expérimentons tous des situations de stress intense, mais nous ne vivons pas tous l’expérience de la même manière : pour certains le saut à l’élastique est incroyablement stressant, pour d’autres c’est le summum du plaisir. Plus généralement, notre stress provient d’une accumulation de petits éléments négatifs (liés au travail, aux finances, à la vie de couple, etc.) qui s’additionnent plus vite que nous ne savons les évacuer. Être stressé sur une longue période a un impact profond sur notre santé tant mentale que physique

Notre cerveau a évolué pour nous aider à survivre. Quand surgit une menace, notre amygdale provoque la sécrétion d’hormones comme l’adrénaline puis le cortisol afin de nous préparer à combattre ou fuir. Les menaces ont changé avec les siècles, mais ce mécanisme de survie demeure et s’active lorsque une menace est perçue (réelle ou imaginaire !).

Alors que l’on ne peut pas toujours contrôler les événements stressants, nous pouvons contrôler nos réactions face à eux en comprenant comment fonctionnent nos mécanismes de défense et de protection, puis en identifiant comment le stress agit dans votre cas précis. Ensuite de quoi l’hypnose aidera à changer vos réactions, et l’apprentissage de l’auto-hypnose permettra de mieux gérer le stress.