Marc Binggeli - Hypnothérapeute diplômé - reconnu ASCA - Lausanne

Dépendance affective et Hypnose conversationnelle

Dépendance affective et Hypnose conversationnelle

Comment utiliser l'hypnose conversationnelle pour arrêter de reproduire encore et encore ces boucles négatives qui nous amènent dans des relations toxiques et dans la dépendance affective ?
dépendance affective
  • Avez-vous eu affaire avec des parents, des amis, ou un partenaire narcissique ?
  • Avez-vous été victime d’un traumatisme dans l’enfance ?
  • Souffrez-vous d’anxiété, dépression ou solitude ?
  • Est-ce que le stress post-traumatique est un thème récurrent dans votre vie ?
  • Est-ce que dépasser tout cela vous semble effrayant ?
  • Avez-vous essayé des livres, cours, thérapies et auto-suggestions… sans succès ?

Vous n’êtes pas seul(e), et surtout il est possible de surmonter cela !

Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs des questions ci-dessus, il est probable que vous vous trouvez dans une situation de dépendance affective.

Le contact humain et la connexion sont à la fois sains et nécessaires pour chacun d’entre nous. En même temps, c’est la façon dont nous nous engageons les uns envers les autres, en particulier envers les autres intimes, qui détermine réellement si un certain engagement peut être considéré comme sain ou non.

Deux formes fondamentales d’engagement émotionnel intime

En ce qui concerne l’engagement émotionnel intime, on peut le classer en deux catégories. L’une est l’interdépendance, l’autre la codépendance.

L’interdépendance implique un soutien mutuel sain, le respect mutuel, l’appréciation mutuelle, la camaraderie, une confiance saine et pouvoir maintenir un espace personnel.

La codépendance ou dépendance affective, sous l’apparence de tout ce qui précède, est davantage une question de contrôle, d’habilitation, de possession et d’engagement dans un modèle relationnel très ambivalent.

Les experts s’accordent à dire que c’est l’interdépendance qui permet un engagement intime sain et non la codépendance.

Travailler avec la dépendance affective

Si vous avez l’impression d’avoir une tendance à la dépendance affective et que vous avez passé un certain temps à travailler sur le sujet, mais que rien ou presque n’en ressort, vous vous demandez peut-être ce qu’il faut faire.

Il est souvent difficile de sortir d’un schéma relationnel de dépendance affective. Beaucoup d’entre nous sont dépendants affectifs pour des raisons dont nous n’avons pas conscience. Ces raisons peuvent être enfouies dans nos souvenirs et être directement liées à notre enfance et à notre développement précoce. Il est même probable que nous n’ayons pas été en âge de former des mots lorsque certains schémas relationnels se sont installés !

C’est pour cette raison qu’il peut parfois être extrêmement difficile de travailler sans aide extérieure sur cette forme de dépendance. De plus, l’esprit est puissant et si vous vous sentez inconsciemment à l’aise dans ce mode de fonctionnement, votre esprit fera tout ce qu’il peut pour que les choses restent ainsi.

C’est pourquoi les traitements conventionnels, comme la thérapie par la parole, peuvent parfois échouer lorsqu’il s’agit de traiter la dépendance affective.

Qu’est-ce qui fonctionne ?

Vous vous demandez probablement :

  • Comment me libérer de systèmes de croyances dont on m’a conditionné depuis l’enfance ?
  • Comment arrêter de reproduire encore et encore ces boucles négatives qui m’amènent dans des relations toxiques ?
  • Comment cesser de croire que pour guérir j’ai besoin de revivre sans cesse chaque traumatisme ?
  • Comment arrêter de croire que je ne peut être aimé(e) que si je rends les autres heureux ?

Hypnose classique et hypnose conversationnelle

L’hypnose est connue pour être extrêmement efficace dans le traitement de la dépendance affective. Elle nous aide à accéder à des parties de l’esprit qui, inconscientes, échappent à notre attention.

Dans un tel état, non seulement nous contournons les filtres et les blocages qui nous empêchent d’accéder à l’entier de notre propre esprit, mais nous acquérons également la capacité de faire des suggestions qui nous aideront plus tard. L’hypnose conversationnelle peut surtout nous aider à découvrir et nous connecter à la racine de ce qui nous rend codépendants et à modifier les messages internes qui vont dans ce sens.

L’hypnose peut finalement nous aider à nous connecter à nos propres talents, à notre beauté, à notre indépendance et à nos capacités, de sorte que nous nous sentons moins enclins à nous engager avec les autres dans une dépendance affective préjudiciable.

Dans un sens, l’hypnose conversationnelle vous donnera l’espace nécessaire pour prendre du recul, explorer votre cadre relationnel actuel et faire les réparations ou le recadrage dont vous avez besoin pour que ce cadre soit sain.

L’attachement au traumatisme

  • Êtes-vous pris(e) dans un tourbillon sans fin de relations abusives ?
  • Lorsqu’une mauvaise relation prend fin, vous tombez dans une autre ?
  • Cherchez-vous du réconfort auprès des mauvaises personnes ?
  • Vous sentez-vous trahi(e) par celles et ceux à qui vous accordez toujours votre confiance ?
  • Avez-vous besoin d’un amour inconditionnel et cherchez-vous des liens sains qui finissent par vous blesser ?
  • Pourquoi laissez-vous les gens vous manquer de respect et vous maltraiter ?

Si vous vous êtes déjà posé ces questions, ou si vous pouvez vous identifier à ces questions de quelque manière que ce soit, vous pouvez vous demander comment tout cela à commencé.

La réponse se trouve probablement dans notre enfance. Le sentiment de n’avoir jamais reçu l’amour et l’approbation de nos parents, des membres de notre famille et de nos proches, ou la façon dont nous avons construit des murs pour nous protéger pendant l’enfance se traduisent par le fait de “monter la garde” à l’âge adulte.

En tant qu’enfants de parents ayant des tendances narcissiques, nous avons tendance à répéter ces schémas ancrés en nous depuis l’enfance et sommes attirés par des partenaires qui nous traitent de la même manière. Leur énergie toxique est familière à l’enfant intérieur qui est en nous.

Le sentiment d’avoir eu des parents qui ont refusé de nous donner de l’amour et de l’affection pour nous contrôler pendant notre enfance se transmet à nos relations adultes – c’est ce qu’on appelle le conditionnement. Défini comme un processus comportemental par lequel une réponse devient plus fréquente ou plus prévisible dans un environnement donné à la suite d’un renforcement, il n’est pas surprenant qu’après des années d’exposition à des comportements particuliers, nous nous voyons rechercher les mêmes comportements à l’âge adulte.

Pour certaines personnes, c’est tout ce qu’elles connaissent, en particulier celles qui ont eu affaire au narcissisme.

Garder un lien traumatique avec un narcissique – mais comment est-ce possible ?

Le narcissique est une personne qui manipule les autres sur le plan émotionnel et psychologique, en croyant qu’elle a toujours raison. Il ne comprend pas l’empathie comme les autres, car il est très égoïste et a besoin d’admiration pour renforcer son estime de soi.

Lorsque nous entamons une relation avec un narcissique, nous avons l’impression que ce lien est intense et spécial. Il est fort probable que nous lui accordions toute notre attention, mais prenez un peu de recul et vous comprendrez que c’est parce qu’il n’en demande pas moins. Le processus d’établissement de liens traumatiques commence lorsqu’une personne narcissique exploite votre besoin d’amour et votre affection particulièrement aigu en dépendance affective.

Tout comme nos expériences d’enfance avec des parents narcissiques, cela peut sembler familier et confortable intérieurement. Nous cherchons désespérément l’approbation du narcissique, qui se nourrit de votre amour et de votre soutien.

Le lien traumatique vient du fait que le narcissique construit un cycle de manipulation et de contrôle global. Nous sommes vulnérables à cela et croyons créer une relation de confiance et de connexion. Mais il s’agit en réalité d’un faux état d’intimité.

Vous pouvez guérir de votre dépendance affective grâce à l’hypnose conversationnelle

Les schémas et les croyances de l’enfance peuvent être réparés lorsque nous les reconnaissons et commençons à leur accorder la bonne attention.

Comme une douleur tenace, nous pouvons vivre avec, mais il devient de plus en plus difficile de fonctionner si nous ne la traitons pas – ce n’est pas différent d’un traumatisme, et comme la vie arrive et que les choses changent pour nous, il en va de même pour ce traumatisme, qui se manifeste souvent par des choses comme la colère, le retrait et le ressentiment.

Reconnaître que ces schémas sont les forces motrices derrière la façon dont nous gérons nos relations adultes peut être le début de la guérison.

Remonter grâce aux principes de l’hypnose conversationnelle aux causes et croyances inconscientes qui sous-tendent ce problème est le second pas nécessaire pour dénouer les éléments qui nous enferment dans ce besoin affectif toxique.

Finalement, retrouver une relation saine avec soi-même, où notre valeur ne dépend pas du regard et des appréciations des autres, permet de découvrir la liberté d’aimer autrui sans attentes malsaines et se libérer définitivement de notre dépendance affective.