Marc Binggeli - Hypnothérapeute diplômé - reconnu ASCA - Lausanne

Confiance en soi – Estime de soi – Comment l’hypnose conversationnelle va vous permettre de les développer

Confiance en soi – Estime de soi – Comment l’hypnose conversationnelle va vous permettre de les développer

Un changement de notre système de croyance, sur lequel repose notre estime de soi et notre confiance en soi, nécessite de remonter patiemment des croyances périphériques vers nos croyances fondamentales, nos valeurs en quelque sorte, afin que le changement se propage dans toutes ses conséquences. Ce n'est qu'au travers de cette harmonisation globale que la transformation devient durable et solide, quelle que soit la difficulté de vie rencontrée.
confiance en soi

La confiance en soi

Avoir confiance en soi, c’est croire en ses capacités d’agir, et notamment d’être en mesure de gérer les incertitudes qui immanquablement jalonnent notre existence. Chez une personne en bonne santé psychique, cette confiance en soi est fluctuante en fonction de ce que l’on considère comme des réussites et des échecs. Mais un manque chronique de confiance en soi génère le sentiment de ne pas être capable de faire face, ce qui à long terme conduit à différentes formes de troubles anxieux et notamment le trouble d’anxiété généralisé.

L’estime de soi

L’estime de soi se définit comme l’amour et le respect que l’on se porte à soi-même, l’idéal étant d’avoir une estime de soi moyenne et de s’aimer suffisamment. Le manque d’estime de soi peut résulter d’un manque de nourritures affectives dans l’enfance. L’image de soi se construit alors plus difficilement et les préjugés du genre “Je suis nul(le) et sans valeur” colorent notre petite voix intérieure. Il est alors difficile de reprendre confiance en ses capacités. Ne plus être l’esclave de notre discours intérieur est alors une ressource utile à acquérir !

L’affirmation de soi

Une saine estime de soi et confiance en soi permettent de gagner en affirmation de soi, en assertivité, autrement dit de savoir exprimer ce que l’on pense, veut et ressens tout en respectant ce que notre interlocuteur pense, veut et ressens. Manquer d’estime de soi et de confiance en soi risque de nous exposer à nous tourner vers autrui pour recevoir ces validation, donc à rechercher désespérément l’adhésion et l’amour des autres en une forme de dépendance affective malsaine (voir l’article écrit à ce sujet).

Approches possibles en hypnose conversationnelle

L’hypnose classique va plutôt utiliser l’imagination, les revivifications de réussites ainsi que les suggestions pour permettre au sujet de se projeter dans des comportements et pensées où toutes ces capacités sont acquises, et notamment la confiance en soi. L’entraînement mental et les ancrages doivent permettre au client d’avoir ce types de ressources à disposition lorsque nécessaire.

Pour sa part, l’hypnose conversationnelle va plutôt partir du symptôme posant problème, probablement le manque de confiance en soi dans tel ou tel contexte, et remonter aux croyances limitantes par des questions et l’utilisation des moments inconscients qui trahissent une corde sensible.

Il n’est alors pas rare que nos clients mettent au jour des croyances catastrophique du genre : “Ma naissance a été un accident” ou “Mon père, qui aurait préféré avoir un garçon, me rabaissait sans cesse“. Conflits de loyauté et maladresses des “porteurs d’autorité”, quand il ne s’agit pas de traumatismes plus graves, donnent forme à nos croyances et nos pensées, ainsi qu’à nos conflits internes.

Lorsque nos clients découvrent consciemment les conflits jusque là inconscients dans lesquels ils sont enfermés, c’est souvent comme un moment de révélation et la boucle s’ouvre enfin sur de nouvelles possibilités.

Le thérapeute va ensuite soigneusement challenger ces solutions dans les différents contextes jusque là problématiques, afin de découvrir un par un les multiples nœuds qui permettent au problème d’exister. Car notre système de croyance, sur lequel repose notre estime de soi et notre confiance en soi, est comme un arbre aux nombreuses branches qui s’est construit logiquement de proche en proche en partant des racines et du tronc.

Un changement de ce système de croyance nécessite de remonter patiemment des croyances périphériques vers nos croyances fondamentales, nos valeurs en quelque sorte, afin que le changement se propage dans toutes ses conséquences. Ce n’est qu’au travers de cette harmonisation globale que la transformation devient durable et solide et que l’on peut vraiment parler de confiance en soi, quelle que soit la difficulté de vie rencontrée.

Et je pense qu’il s’agit là d’une force propre à l’hypnose conversationnelle, qui assure tant la rapidité que la solidité du changement, alors que de nombreuses techniques thérapeutiques basées sur les éléments conscients et les suggestions ne peuvent atteindre les véritables racines du problème mais seulement une “root cause” en périphérie, probablement d’ailleurs issue des propres croyances du thérapeute.